Quel rôle pour le soft en France ?

nadia
Messages : 754
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 15:00
Nom : Dozova
Prenom : Nadia

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par nadia » mar. 13 nov. 2012 18:11

Florian44 a écrit :Pour moi la pratique développement du mixte c'est une étape qui peut permettre de faciliter les choses.
Car je ne pense pas que les gens jouent en mixte parce que l'ambiance y est spécial , mais plus par "défaut".

A l'échelle d'une ligue :

Quand un club a 5 filles + 5 gars tu peux créer une équipes mixte (Tournois )
Quand tu as 3 clubs qui ont 5 filles + 5 gars tu crées un championnat + une équipe de ligue féminine

Après:

Quand un club a 12 filles + 5 gars tu peux garder ton équipe mixte + et envoyer une équipe féminine sur des tournois
Quand tu as 3 clubs avec 12 filles + 5 gars , tu peux faire 2 championnats (Mixte et féminin) et créer une équipe de ligue masculine.

Voila pourquoi le fastpitch mixte peut être un outil de développement malgré le fait que la discipline ne soit pas "reconnu"

Mais derrière il faut que la fd se prépare . Exemple : accepter de faire un championnat national avec à la fois des clubs (pour les ligues développées) et des équipes de ligue (pour les ligue en voie de développement) .
Deux problèmes par rapport à cette proposition:
-avoir 12 filles ne garanti pas du tout d'avoir une équipe féminine, car toutes les filles ne sont pas intéressées par la pratique féminine, il faut les fidéliser (encore une fois ce n'est pas très productif si on leur explique que c'est un sous sport...)
-ceci ne correspond pas à la vision actuelle du développement qu'à la fédé: disparition des compléments de licence, mais aussi interdiction des ententes et des équipes de ligue au championnats nationaux...

nadia
Messages : 754
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 15:00
Nom : Dozova
Prenom : Nadia

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par nadia » mar. 13 nov. 2012 18:20

Gaetan a écrit : Maintenant, il n'y a ni méchants softballeuses, ni méchants baseballeurs.
Je n'ai jamais dit cela. L’état actuel des choses est la faute des dirigeants des clubs softball, des licenciés, mais AUSSI la fédé. Donc qu'on arrête de me dire que la fédé n'y est pour rien. J'attends pas que la fédé développe le soft: c'est le boulot des clubs (à la limite de CD et ligues), tout ce que je veux c'est qu'on ne nous rende pas la vie plus difficile. Donc j'attends avec impatience de voir ce que les nouveaux/anciens dirigeants vont faire après les elections...

Avatar du membre
Gaetan
Messages : 4750
Enregistré le : dim. 28 nov. 2010 21:17
Club : : Patriots Paris
Nom : ALIBERT
Prenom : Gaétan
Localisation : Paris

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Gaetan » mar. 13 nov. 2012 18:44

C'est une responsabilité collective. Maintenant, la FD, peut-être à tort, estime actuellement les compléments de licence contre-productifs. Mais dire que la fédé n'a jamais pensé au softball alors que l'ancien président était un softballeur... on se pose des questions...
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." Sénèque.

Cocoroazhon
Messages : 862
Enregistré le : lun. 28 déc. 2009 01:24
Club : : BlackWings
Nom : Coco
Prenom : Roazhon
Position défensive : 2

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Cocoroazhon » mar. 13 nov. 2012 19:11

Gaetan a écrit :
SebHash a écrit :
Cocoroazhon a écrit : Donc là tu te base principalement sur ce que tu vois en IDF, hors les développement sont différents selon les ligues. Tout comme quand tu regarde le développement du baseball...il est hétérogène aussi selon les ligues.
C'est même la dominante majeure des reflexions sur ce post depuis le début...
Le soft est pratiqué différemment en IDF, dans le sud, dans l'ouest...
La fédé n'a que la vision IDF, et même avec ça, ils sortent des règlements qui les bloquent plus qu'ils ne les aident...

C'était vraiment une bonne chose que cette table ronde softball par la CNSS, reste à voir si il va en sortir quelque chose de concret avec cette année électorale...
Je suis le même le premier ou presque sur ce topic et celui de la réunion à avoir souligner les différences de pratiques et développement entre les ligues donc ne me faites pas le coup du parisianisme !
Malheureusement c'est pas que sur ce topic. Tu parles à chaque fois de la vision que te donnes à voir le softball... et celle qui se perçoit est celle du softball IDF.. ce qui est bien normal au vue du nombre de licencié et ta proximité.
Baseball is the only place in life where a sacrifice is really appreciated

nadia
Messages : 754
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 15:00
Nom : Dozova
Prenom : Nadia

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par nadia » mar. 13 nov. 2012 19:17

Bien sur je parle surtout de ce qui c'est passé cette année... Ce n'est pas le fait d'interdire les compléments de licence qui est gênant. C'est une vision des choses, ils ont le droit de l'avoir. Moi j'ai le droit de ne pas être d'accord. Par contre faire de changements majeurs de règlement à un mois de la fermeture de la saison des mutations est vraiment limite.
Rencontrer les gens qui se posent des questions sur ces changement et les assurer qu'on cherche une solution, voter un document officiel et 1 mois plus tard dire qu'on ne peut rien faire pour régler le problème, c'est carment inadmissible.
Ça doit être mon coté pays ex-communiste, j'ai tendance à croire ce que me disent les politiciens...

Avatar du membre
Gaetan
Messages : 4750
Enregistré le : dim. 28 nov. 2010 21:17
Club : : Patriots Paris
Nom : ALIBERT
Prenom : Gaétan
Localisation : Paris

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Gaetan » mar. 13 nov. 2012 19:22

Cocoroazhon a écrit :Malheureusement c'est pas que sur ce topic. Tu parles à chaque fois de la vision que te donnes à voir le softball... et celle qui se perçoit est celle du softball IDF.. ce qui est bien normal au vue du nombre de licencié et ta proximité.
L'IDF est un gros bastion du softball et un exemple dans le débat concernant certaines pratiques, pistes de développement de la ligue et des clubs et choix de la FD en matière de réglementation. Mais ce n'est pas l'alpha et l'oméga et j'ai dit ailleurs que les clubs de Paca avaient fait d'autres choix (notamment vis à vis de la formation des Jeunes).

Et prendre l'IDF en exemple ne m'arrive quasiment qu'au softball puisque j'interviens généralement sur le baseball national ou international et la vie fédérale...
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." Sénèque.

Cocoroazhon
Messages : 862
Enregistré le : lun. 28 déc. 2009 01:24
Club : : BlackWings
Nom : Coco
Prenom : Roazhon
Position défensive : 2

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Cocoroazhon » mar. 13 nov. 2012 19:43

Gaetan a écrit :Et prendre l'IDF en exemple ne m'arrive quasiment qu'au softball puisque j'interviens généralement sur le baseball national ou international et la vie fédérale...
Je n'évoquais ce point que sur le softball aussi.
Baseball is the only place in life where a sacrifice is really appreciated

Avatar du membre
Gaetan
Messages : 4750
Enregistré le : dim. 28 nov. 2010 21:17
Club : : Patriots Paris
Nom : ALIBERT
Prenom : Gaétan
Localisation : Paris

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Gaetan » mar. 13 nov. 2012 20:02

Cocoroazhon a écrit :
Gaetan a écrit :Et prendre l'IDF en exemple ne m'arrive quasiment qu'au softball puisque j'interviens généralement sur le baseball national ou international et la vie fédérale...
Je n'évoquais ce point que sur le softball aussi.
Ben là oui c'est vrai :mrgreen: mais je trouve que l'IDF est un exemple parfait puisque cumulant équipes de haut niveau et des clubs "loisirs" en nombre conséquent. Pas mal de licencié-es. Concentration de clubs sur un territoire réduit. Pas mal de clubs offrant différentes pratiques de softball plus du baseball. Et pourtant, ça coince chaque année (pour x raisons, y'a toujours quelque chose qui ne va pas et le nombre d'équipes en championnat "de genre" change chaque saison) ! Je me dis que si on galère en IDF, qu'est-ce que ça peut donner dans les autres ligues en terme de développement, elles qui doivent faire avec moins de licencié-es, de clubs, un territoire plus vaste à gérer... ?
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." Sénèque.

Cocoroazhon
Messages : 862
Enregistré le : lun. 28 déc. 2009 01:24
Club : : BlackWings
Nom : Coco
Prenom : Roazhon
Position défensive : 2

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Cocoroazhon » mar. 13 nov. 2012 20:42

Gaetan a écrit :
Cocoroazhon a écrit :
Gaetan a écrit :Et prendre l'IDF en exemple ne m'arrive quasiment qu'au softball puisque j'interviens généralement sur le baseball national ou international et la vie fédérale...
Je n'évoquais ce point que sur le softball aussi.
Ben là oui c'est vrai :mrgreen: mais je trouve que l'IDF est un exemple parfait puisque cumulant équipes de haut niveau et des clubs "loisirs" en nombre conséquent. Pas mal de licencié-es. Concentration de clubs sur un territoire réduit. Pas mal de clubs offrant différentes pratiques de softball plus du baseball. Et pourtant, ça coince chaque année (pour x raisons, y'a toujours quelque chose qui ne va pas et le nombre d'équipes en championnat "de genre" change chaque saison) ! Je me dis que si on galère en IDF, qu'est-ce que ça peut donner dans les autres ligues en terme de développement, elles qui doivent faire avec moins de licencié-es, de clubs, un territoire plus vaste à gérer... ?
Bah on galère sur des problématiques différentes, en vérité pas très différentes du baseball entre loisir et complétion... ce qui est existe aussi en baseball. Les différences peuvent aussi être les mêmes qu'entre le baseball IDF et le baseball de certaines ligues.
Baseball is the only place in life where a sacrifice is really appreciated

SebPessac
Messages : 692
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 08:21
Club : : Pessac
Nom : Guidoni
Prenom : Sébastien

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par SebPessac » mar. 13 nov. 2012 23:31

On parle des problèmes de structuration du softball en France, certains disent que c'est une discipline jeune... Mais il ne faut pas oublier que le softball (féminin notamment) a été bien plus développé que cela en France. Au début des années 90 le softball féminin avait une D1 et une D2 qui était des divisions nationales à part entière. Il y a avait en plus un nombre importants de championnats régionaux dont les champions se retrouvaient pour la N3 soit exactement la configuration du baseball en 2012. Il y avait également un championnat mixte fastpitch national qui devait se jouer avec une première phase séparée Nord-Sud tellement le nombre de clubs étaient importants.
Comment en est on arrivé là ? A époque il y avait une structure France Softball active qui était bien plus permissive qu'aujourd'hui, on ne perdait de temps avec les règlements, appels de décisions... On jouait tout simplement, ce que font d'ailleurs beaucoup de pays Européens. Il n'y avait pas tout un tas d'obligation X ou Y pour pouvoir jouer.
Un des artisans de cette "âge d'or" du softball est Patrice BIENFAIT. Il a de plus été très longtemps à l'ESF en suivant.
Il pourrait être intéressant pour les nouveaux dirigeants qui souhaitent à priori développer le softball, lui demander conseil. Pour avoir discuté quelques fois avec lui, je pense qu'il irait à l'opposé de ce qui est fait actuellement.

Avatar du membre
Florian44
Administrateur
Messages : 1615
Enregistré le : lun. 31 août 2009 12:50
Club : : Nantes - MARINERS
Nom : GLOMOT
Prenom : Florian
Position défensive : 3
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Florian44 » mer. 14 nov. 2012 09:03

SebPessac a écrit :+10000
Après comme je pense que comme dans le baseball, le Softball a du mal à faire son deuils du boom des année 90'.
En gros on essaye encore d'appliquer le même poids réglementaire alors que nombre de pratiquant à baisser.

Ce qui manque à la FD c'est tout simplement du pragmatisme, même si tout le monde est d'accord pour la mise en place de France Softball.
Point "Fécamp" :

"Plus une discussion en ligne sur le baseball/softball français dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une allusion à la politique fédérale est proche de 1."

gwyn
Messages : 1092
Enregistré le : mar. 8 sept. 2009 12:10
Club : : BCF
Nom : manach
Prenom : gwynplaine
Position défensive : Scoreur

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par gwyn » mer. 14 nov. 2012 09:32

J'ai entendu dire que notre président n'appréciait pas trop que des clubs ne fassent QUE du softball ... vrai ou faux ?

Fab_CL
Messages : 557
Enregistré le : lun. 5 oct. 2009 07:10
Club : : VALENCIENNES
Nom : CARRETTE-LEGRAND
Prenom : Fabien

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par Fab_CL » mer. 14 nov. 2012 11:34

SebPessac a écrit :On parle des problèmes de structuration du softball en France, certains disent que c'est une discipline jeune... Mais il ne faut pas oublier que le softball (féminin notamment) a été bien plus développé que cela en France. Au début des années 90 le softball féminin avait une D1 et une D2 qui était des divisions nationales à part entière. Il y a avait en plus un nombre importants de championnats régionaux dont les champions se retrouvaient pour la N3 soit exactement la configuration du baseball en 2012. Il y avait également un championnat mixte fastpitch national qui devait se jouer avec une première phase séparée Nord-Sud tellement le nombre de clubs étaient importants.
Comment en est on arrivé là ? A époque il y avait une structure France Softball active qui était bien plus permissive qu'aujourd'hui, on ne perdait de temps avec les règlements, appels de décisions... On jouait tout simplement, ce que font d'ailleurs beaucoup de pays Européens. Il n'y avait pas tout un tas d'obligation X ou Y pour pouvoir jouer.
Un des artisans de cette "âge d'or" du softball est Patrice BIENFAIT. Il a de plus été très longtemps à l'ESF en suivant.
Il pourrait être intéressant pour les nouveaux dirigeants qui souhaitent à priori développer le softball, lui demander conseil. Pour avoir discuté quelques fois avec lui, je pense qu'il irait à l'opposé de ce qui est fait actuellement.
Juste pour l'historique, ne rentrant pas dans le débat.

Patrice BIENFAIT, bien qu'il en soit Président d'Honneur, n'a jamais été Président de France Softball.

Il a été "à la tête" (Jean-Guillaume BOUYSSY le suppléant en 1993/94) du Softball français (Comité National Softball) de 1990 à 1997 (années où la discipline était structurée comme l'évoque Sébastien).

France Softball n'a été créé qu'en 1998.

Avatar du membre
isma_8
Messages : 4351
Enregistré le : dim. 7 févr. 2010 12:20
Club : : Sénart
Nom : P
Prenom : S
Position défensive : 3
Localisation : Sur base
Contact :

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par isma_8 » mar. 15 janv. 2013 15:26

SebPessac a écrit :On parle des problèmes de structuration du softball en France, certains disent que c'est une discipline jeune... Mais il ne faut pas oublier que le softball (féminin notamment) a été bien plus développé que cela en France. Au début des années 90 le softball féminin avait une D1 et une D2 qui était des divisions nationales à part entière. Il y a avait en plus un nombre importants de championnats régionaux dont les champions se retrouvaient pour la N3 soit exactement la configuration du baseball en 2012. Il y avait également un championnat mixte fastpitch national qui devait se jouer avec une première phase séparée Nord-Sud tellement le nombre de clubs étaient importants.
Comment en est on arrivé là ? A époque il y avait une structure France Softball active qui était bien plus permissive qu'aujourd'hui, on ne perdait de temps avec les règlements, appels de décisions... On jouait tout simplement, ce que font d'ailleurs beaucoup de pays Européens. Il n'y avait pas tout un tas d'obligation X ou Y pour pouvoir jouer.
Un des artisans de cette "âge d'or" du softball est Patrice BIENFAIT. Il a de plus été très longtemps à l'ESF en suivant.
Il pourrait être intéressant pour les nouveaux dirigeants qui souhaitent à priori développer le softball, lui demander conseil. Pour avoir discuté quelques fois avec lui, je pense qu'il irait à l'opposé de ce qui est fait actuellement.
Je me permets de prendre un angle volontairement incisif, jouer c'est bien, developper c'est mieux. Je considère que c'est justement parce que les softballeurs ne faisaient que jouer sans developper que le softball s'est cassé la gueule encore plus violamment que le baseball au début. Ca ne date pas d'hier ni de la dernière mandature fédérale. Il faut certe regarder devant soi mais on peut quand même pas le faire sans prendre en compte les erreurs du passé, juste histoire de ne pas les reproduire.

Au niveau nationnal, si tout les clubs avaient fait des actions fortes en faveur du developpement du softball auprès des jeunes féminines et des jeunes tout court je pense que nous n'en serions pas où on en est actuellement. La FD n'a certainement pas aidé à redresser la barre mais je ne pense pas qu'elle soit la cause de cette problématique pour autant.

Y'a pas de raison que actions menées par certaine ligues qui portent leur fruit de longue date ne soient pas reproduites à l'échelle nationale. Ca passe peut être par la (re)création de France Softball (perso je ne le pense pas si uniquement fait dans une logique de haut niveau), mais à un moment il faut peut être intégrer que sans developpement le haut niveau ne peut pas exister ET qu'il n'y a pas de reciproque à celà.

Pour répondre à Gaetan et Nadia, en IDF le developpement de la pratique est certes bon en terme de licensiés, mais au niveau des jeunes et du nombre d'équipes purement féminines on est quand même à la rue. En Aquitaine et en PACA (les meilleurs exemples à mes yeux) il ne me semble pas que ce soit la même donne et c'est de ces exemples que tout le monde devrait s'inspirer pour le developpement de la pratique.

Avatar du membre
benj
Messages : 852
Enregistré le : mer. 7 oct. 2009 10:21
Club : : AS Brevannes
Nom : Milgrom
Prenom : Benjamin
Position défensive : 8
Localisation : IDF

Re: Quel rôle pour le soft en France ?

Message par benj » mar. 15 janv. 2013 16:11

FRANCE SOFTBALL doit gérer LE SOFTBALL dans son ensemble et bien entendu pas que du haut niveau.
Il faudrait de l'implication de chacun et j'espere bien qu'un projet type minisoft pourrait voir le jour un peu partout sur le territoire.
Pour ton analyse du feminin je dirais que l'Aquitaine n'est pas franchement mieux que l'IDF, PACA est bien parce que depuis longtemps ils ont un apport de jeunes et des joueurs "moteurs" qui restent longtemps. Rhone-Alpes est un bon exemple de developpement mais a voir sur un peu plus de temps pour se rendre vraiment compte.
Le train de tes insultes roule sur les rails de mon indifférence

Répondre

Retourner vers « Softball Français »